La proposition de l’association « Bien Vivre à Saint Jory » sur la LGV

Publié le par vivresansnuisances.over-blog.net

TGV-saint-jory-01.jpg3 tracés sont actuellement présentés dans le canton de Fronton. Deux d’entre eux se rejoignent au niveau de Castelnau d’Estrétefonds, à l’Eurocentre, puis passent à proximité du lotissement les Martres. Le troisième tracé qui est envisagé le  long du canal, côté Garonne, occasionnerait une bien moindre nuisance au lotissement. Mais le problème de la  traversée du TGV dans le centre ville de Saint Jory reste d’actualité. Le responsable RFF (Réseau Ferré de France) de  Toulouse nous a bien précisé qu’il n’y a eu aucune étude contradictoire concernant la traversée de Saint Jory. Il a été  simplement décidé de l’arrivée du TGV à la gare de Matabiau, ce qui implique cela. Point à la ligne. Saint Jory se  retrouve devant le fait accompli, sans aucune concertation. La seule réponse apportée par la municipalité aux nuisances  est la construction de murs anti-bruits… Pour défendre les intérêts du plus grand nombre, notre association appuie la  proposition des habitants de Castelnau d’Estrétefonds qui demandent le passage du TGV le long du canal, ce qui  épargnerait toutes les familles résidant au lotissement les Martres. Mais au-delà de notre commune, il nous semble  essentiel de considérer l’aspect financier du projet et aussi d’appréhender le problème du trafic quotidien autour de  Toulouse. Nous remettons catégoriquement en cause la nécessité de créer deux Gares TGV, séparées par une distance  qui n’excèderait pas quarante cinq kilomètres, Toulouse – Matabiau – Montauban. L’effort financier engendré parait  totalement déraisonnable. Qui va payer ? Bien sûr, on nous répond RFF, l’Etat, la Région, les collectivités … Mais au  final, nous craignons d’être encore victime d’augmentations d’impôt. Il serait préférable d’un point de vue financier de  ne créer qu’une seule gare entre Toulouse et Montauban. Mais surtout, à quoi sert un TGV entre deux gares séparées  d’environ 40 km ? A gagner combien de secondes ? A la logique économique se rajoute la logique de la nécessité d’une  véritable amélioration de la desserte de notre région. Un quart des entreprises de Midi Pyrénées sont implantées dans le  Nord Est Toulousain ainsi que le tiers des établissements industriels. Nous proposons donc une desserte cohérente entre  Montauban, Toulouse et Albi avec la gare TGV située dans ce triangle. Fluidifier les trafics entre ces 3 pôles permettra  une meilleure répartition du développement économique du Nord Est toulousain. Vouloir impérativement atteindre la  gare Matabiau, au détriment du développement du Nord Est de la  Région, serait illogique. Cessons de commettre des  erreurs et inspirons nous de l’exemple de Lyon qui a su réaliser son double projet routier et ferroviaire. Contact : guy.satge@orange.fr .
Petit Journal du 111209

Publié dans TGV LGV

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article