TGV Paris-Toulouse, dernières tractations

Publié le par Marie Antoine

TGV_274.jpg"A l’issue du comité de pilotage des Grands Projets Sud-Ouest (GPSO) qui s’est tenu aujourd’hui à la préfecture de Bordeaux, Martin Malvy, président de la Région Midi-Pyrénées, a tenu à préciser sa position sur le financement du TGV Paris-Toulouse : « Jean-Louis Borloo a bien compris que nous ne pouvions nous engager sur le financement de Tours-Bordeaux, que si les garanties et précisions que nous attendons depuis des mois nous sont apportées.

Il m’a donné son accord pour que la répartition des financements entre l’État, RFF et les collectivités soit la même pour le tronçon Toulouse Saint-Jory que pour le bouchon de Bordeaux, sujet que nous avions mis sur la table il y a 3 ans déjà, sans qu’il soit réglé.

Jean-Louis Borloo s’est par ailleurs engagé à nous faire très rapidement des propositions pour que nous ne financions que partie de Tours-Bordeaux avant le début des travaux sur Bordeaux-Toulouse, garanties que nous exigions avec Pierre Cohen et Pierre Izard notamment, afin de nous assurer au mieux de l’ouverture effective du chantier quelque soit les événements à venir, et ce en gagnant un an sur les projections de RFF.

Si ces engagements nous sont confirmés, rien ne s’opposera à ce que les dernières signatures soient données dans le respect des engagements que nous avons pris, confirmant par là, notre détermination : aller au plus vite avec une mise en service du TGV avant la fin de la décennie. Nous sommes d’ailleurs convenus d’une rencontre possible sur le sujet à Toulouse dans des délais très brefs.

J’ai enfin rappelé au ministre, en ce qui concerne le tracé les préoccupations que nous n’avons cessées d’exprimer, et en ce qui concerne la protection des habitations, des outils de production des agriculteurs et d’une manière générale d’environnement », a conclu Martin Malvy." Toulouse7 du 280910

Publié dans TGV LGV

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article